Appel à communication et à posters

 

Evènement gratuit et ouvert à tous

À la suite du premier colloque « Créer pour éduquer. La place de la transdisciplinarité » qui a eu lieu les 3 et 4 avril 2018 à l’ÉSPÉ d’Aix Marseille Université et au Centre d’Arts Fernand Léger de Port-de-Bouc, les responsables du programme « Le geste créatif et l’activité formative » (GCAF) de l’EA 4671 ADEF reconduisent un appel à communication pour une seconde session les 15 et 16 mai 2019 à Aix-en-Provence.

Considérant la collaboration entre les artistes et l’École comme étant inscrite dans l’esprit du projet d’éducation artistique et culturelle (PEAC) et mise en œuvre par l’Éducation nationale depuis 2015, nous souhaitons réunir des artistes, des formateurs, des chercheurs, et des représentants de grandes institutions artistiques et culturelles qui proposent des collaborations efficientes en termes d’enseignement, d’apprentissage, de formation et de développement des apprenants.

Ce colloque s’intéressera à la place du corps (ses gestes, ses postures, sa motricité) dans son inscription dans l’espace, ses sollicitations augmentées, modifiées, croisées en fonction de dispositifs transdisciplinaires conçus dont certains font explicitement appel au corps pour l’engager différemment. D’autres ne l'intègrent pas à leur réflexion mais lui font prendre des positions, ou jouer des rôles différents. Que ce soient les arts plastiques, la musique, la danse, le théâtre, le design, en relation avec d’autres disciplines enseignées à l’école, le corps-apprenant et le corps-enseignant sont appelés à jouer / performer. Que se passe-t-il dans le développement des apprentissages quand on connecte ces disciplines entre elles ?

Lors de cette session, il s’agira d’analyser les résultats obtenus dans le cadre de ces collaborations dans l’ensemble des disciplines artistiques ou non, enseignées à l’école, au collège et au lycée et dans l’enseignement spécialisé (écoles d’art et de design, conservatoires, associations culturelles).

-          Quelles influences ces collaborations ont-elles eu sur les pratiques des professionnels, qu’ils soient artistes, enseignants, formateurs ?

-          Quels développements ont-ils permis d’observer dans l’apprentissage des élèves ?

-          Quel rayonnement ont eu ces expériences sur l’ensemble des acteurs du monde scolaire (parents, professeurs, élèves, personnel administratif et de direction, corps d’inspection, etc.) ?

-          Quels savoirs circulent entre les professionnels des métiers de la création et de la conception, et les enseignants et les élèves et étudiants qui apprennent à leur contact ?

-          Quelles évolutions ont pu être relevées ou remarquées dans les pratiques de formation ?

-          Comment ces projets ont-ils fait évoluer les relations dans et hors la classe ?

-          Etc.

 

Les travaux de recherche réalisés sur la création à l’école (Maestracci, 2006 ; Furmentraux, 2007 ; Haloux, 2017), sur la créativité en éducation et formation (Capron-Puozzo, 2016 ; Aden, 2009 a et c), dans le domaine de la psychologie de la créativité (Lubart, 2003 ; Besançon & Lubart, 2008 ; Huret, 2014), ceux réalisés en didactique des arts (Marchand, 2009 ; Leroy et Terrien, 2011 ; Terrien, 2015), en ergonomie de l’activité des enseignements artistiques (Espinassy, 2003, 2008 ; Espinassy et Terrien, 2017 a et b), ou encore dans le champs des neurosciences (OCDE, 2014 ; Bordeau, 2017 ; Patel, 2017) ont permis d’identifier quelques indicateurs de réussite. Pour autant, tous ces projets ont-ils permis de mettre en œuvre une éducation plus démocratique (Zask, 2009), et sous quelles formes ? Ces deux journées se proposent de faire dialoguer recherche artistique et scientifique pour nourrir les recherches en formation des enseignants et proposer de nouvelles pistes de réalisation et de réflexion au service du développement des pédagogies, et des apprentissages.

Ce colloque à l’initiative des membres du programme « Le geste créatif et l’activité formative » (GCAF) de l’EA 4671 ADEF et de l’ÉSPÉ d’Aix Marseille Université est destiné aux artistes, aux formateurs et aux chercheurs qui s’intéressent aux questions de la recherche scientifique sur la transdisciplinarité dans les arts et la formation. Outre les communications retenues pour ces deux journées, deux tables rondes réunissant des créateurs, des chercheurs, des formateurs et des critiques du monde de l’art, sont organisées à la fin de chaque journée pour confronter leurs expériences et discuter la thématique de la journée.

Mots clés :

Transdisciplinarité, enseignements artistiques ; création artistique ; didactique ; ergonomie ; musique-danse-arts visuels-design.

 

Présentation du résumé

Les propositions de résumés pour les communications et les posters sont à déposer sur la plateforme du colloque jusqu’au 28 janvier 2019
Lien du dépôt: https://creer2019.sciencesconf.org/submission/submit

 

Pour la soumission, les auteurs respecteront les indications suivantes. Les résumés ne répondant pas à ces normes ne pourront pas être retenus :

  • Structure du résumé : Problématique, méthodologie, principaux résultats et éléments de discussion.
  • Chaque auteur doit fournir un court C.V. (10 lignes maximum) qui sera envoyé dans un fichier à part.
  • Langue : Le résumé sera rédigé en français ou en anglais
  • Il n’excédera pas 500 mots (bibliographie non comprise).
  • Le titre général sera le plus court possible (≤ 60 caractères).
  • Le résumé sera envoyé sous format Word.
  • Les 5 références bibliographiques majeures seront placées après le résumé, présentées par ordre alphabétique en une liste unique non subdivisée par type de publication, selon les normes A.P.A. (5ème ou 6ème édition).

Concernant les posters :

Les dimensions du poster ne doivent pas dépasser 60 cm x 120 cm en format portrait.

 

Critères d’évaluation 

Les propositions seront évaluées par le comité scientifique en fonction des critères suivants :

1-     L’importance, l’originalité et la qualité des idées (4 points)

2-     La contribution au domaine (2 points)

3-     La pertinence de la démarche et de la méthodologie (3 points)

4-    Les références bibliographiques (1 point)

 

La présentation de recherches scientifiques pluridisciplinaires est encouragée.

Personnes connectées : 1